Répétition de quelques versets pour guérir certaines maladies sans y croire

Fatawa du Sheikh ’Abdullah Al Djîbrin, portant sa signature.
mardi 8 avril 2008
popularité : 16%

Question :

Il y en a qui récitent des versets pour guérir des maladies bien déterminées et les répètent un certain nombre de fois sans trop croire que le nombre y est pour quelque chose dans cette guérison.Comment juge-t-on le choix déterminé des versets ?Et quel jugement peut-on porter sur la répétition ?

Réponse :

Le Coran est sans doute une guérison, comme nous l’apprend d’Allah exalté soit-Il : « Dis : « Pour ceux qui croient, il est une guidé et une guérison » ». * Que l’on se reporte aussi à sont autre parole : « O gens ! Une exhortation vous est venue de votre seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants ». *

Quant à la parole d’Allah, exalté soit-Il : « Nous faisons descendre du Coran ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants », * plusieurs savants précisent que l’article contracté « du » n’est pas un partitif mais spécifie la nature, entendons la nature du Coran, dont certain versets ont cette particularité de guérir et ont un effet bénéfique dans l’exorcisation. Parmi ces versets, on peut citer ceux de la Fâtiha (Prologue du Coran ou Ouverture du livre Saint). car d’après ’Abî Sa’îd, le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit à celui qui l’avait utilisée dans son exorcisation : « Comment as-tu su qu’elle était effectivementune forme d’exorcisation ? » * .

Il a été aussi fait allusion aux bienfaits de certaines sourates, comme le verset du Trône (Ayat al-Kursî) et autres, comme les « Mu’awwîzhatayn », c’est-à-dire les Trois Sourates (Al Ikhlas ;Le monothéisme pure, Al-Falaq :l’aube naissante, et An-Nâs : Les hommes).

Le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit à ce propos : « Les gens ne sauraient mieux se préserver du mal qu’en les récitant ».[rouge] *[/rouge]

Il n’est pas mauvais, et même conseillé de les répéter trois fois de suite, car le lecture est toujours utile qu’elle soit répétée ou non, mais réitérée et multipliée, elle a sans doute plus d’effet bénéfique. *

-  * Sourat Fusilat (verset détaillés), verset .
-  * Sourate Yûnus (Jonas), verset 57.
-  * Sourat Al Isrâ (le voyage nocture), verset .
-  * Rapporté par Al Bukhari, n 5736 ? Kitâb At-Tib (livre de la médecine), et Muslim, 2201, livre du salut.
-  * An Nasa’i (8/251, n 5429, 5430, 5431), Kitâb Al Isti’âzâ(livres des formules de conjuration).


Commentaires